Comment créer un salon de beauté et avoir une entreprise florissante ?

Aujourd’hui, les avantages de l’ouverture d’un salon de beauté sont de plus en plus prometteurs, surtout pour celles qui travaillent déjà dans le domaine de la beauté, que ce soit en tant que salariées ou indépendantes.

L’ouverture d’une entreprise dans un domaine où l’on agit déjà apporte comme avantages immédiats de connaître le fonctionnement de l’entreprise, les fournisseurs et même les clients. Ce n’est pas une garantie de succès en soi, mais c’est un bon point de départ, car comprendre le domaine d’activité de l’entreprise permet d’économiser beaucoup de temps de recherche et de formation pour connaître les activités à développer.

Mais cela ne signifie pas que ceux qui ne travaillent pas encore magnifiquement ne peuvent pas parier sur cette entreprise, à condition, bien sûr, qu’il y ait une planification

Votre espace : ce qu’il faut prendre en compte

Vous envisagez d’ouvrir un salon de beauté ? La planification est la clé ! Faites attention aux conseils ci-dessous et sachez comment réfléchir à l’emplacement et à l’intérieur du salon, entre autres points importants.

– Localisation

Pensez à installer ceci à un point stratégique, en fonction de vos objectifs. L’idéal est de chercher une région où il n’y a pas d’autres à proximité.

Il est également important de réfléchir à la question du stationnement. Si le salon n’a pas de place pour cela, assurez-vous au moins qu’il y a des places de parking dans la rue à proximité.

– Légalisation et régularisation de la propriété

Avant de signer tout contrat de location ou d’achat d’un bien immobilier destiné à abriter une salle, la personne doit se préoccuper des questions juridiques et fiscales de la propriété, c’est-à-dire se demander si la propriété est dûment légalisée et si la mairie autorise son utilisation pour cette activité.

Il est nécessaire de prêter attention aux installations électriques et hydrauliques, car elles doivent répondre aux besoins opérationnels du hall.

– Services

Il est nécessaire de planifier ce qui sera la « disposition » de base du salon, combien de personnes travailleront, quelles seront ses activités, s’il y aura un espace réservé pour que les clients attendent, un balcon de service, s’il y aura une vente de produits, y compris du café et d’autres boissons, etc.

– Espace pour l’exploitation de chaque service

Cheveux (coupés, peignés et chimiques) : idéal pour un sol à haute résistance à l’abrasion (car les cheveux raclent le sol), facile à nettoyer et qui peut être mouillé à cause des éviers. Un éclairage diffus et frontal (sur ou à côté du miroir) pour éviter les taches d’ombre sur le visage et permettre au client de bien voir.

Pour l’évier, il est important de laisser les points d’évacuation des eaux usées, d’eau et d’électricité également prêts sur le sol, comme le recommande le fabricant, pour éviter les bouchages et les conduites apparentes.

Maquilleur et créateur de sourcils : un bon miroir, avec un éclairage diffus et frontal (sur ou sur les côtés du miroir) pour éviter les taches d’ombre sur le visage. Un banc de produit et une chaise spécifique à ces fins.

Épilation et esthétique : il est important que l’environnement soit chaud, car certains de ces services ont un processus plus long. L’idéal est d’avoir un éclairage diffus et un éclairage indirect séparément.

Banc pour soutenir l’équipement et les produits et armoires pour stocker les serviettes, les produits et les articles jetables.

Manucure et pédicure : il est important d’avoir un endroit avec un drain pour installer l’autoclave qui fait la stérilisation de tout le matériel. L’éclairage diffus doit être combiné avec un éclairage direct sur la table de travail. Dans le cas des fauteuils, les appliques peuvent être utilisées pour un éclairage direct.

Coupe : il est très important d’avoir une coupe pour les employés, même pour garder la salle organisée.

Réception et attente : la réception doit disposer d’un espace pour un ordinateur et d’autres équipements utilisés pour la programmation et la facturation, en général.

L’attente doit disposer de sièges confortables, en plus de la télévision, des magazines et d’un espace avec de l’eau et du café, afin que le client soit distrait pendant qu’il attend d’être pris en charge. Dans ces environnements, l’éclairage peut être diffus et indirect.

L’identité de la salle : les grandes lignes directrices

L’identité de toute entreprise est fondamentale pour qu’elle soit reconnue et différenciée de ses concurrents. En ce sens, consultez les principaux conseils des experts :

– Compter sur l’aide de professionnels pour créer l’identité visuelle

Dans la mesure du possible, il est recommandé de demander de l’aide pour définir son identité visuelle.

En ce qui concerne le style, cela dépendra beaucoup de l’intention du propriétaire, après tout, aujourd’hui les salons ont les styles les plus variés et c’est très bien ainsi : l’important est que tout est, en plus d’être beau, selon la fonction de chaque environnement. Il faut toujours, avant de commencer le projet, chercher un professionnel pour créer l’identité visuelle et la marque en fonction de ce qu’il veut, afin qu’en plus de cela, le projet d’architecture et de décoration soit développé. De cette façon, nous avons un langage unique et harmonieux entre la marque et l’espace.

L’intérieur du hall doit être aligné sur l’identité visuelle de la marque.

– Pensez à votre public

Certaines personnes pensent que tout commence avec le nom, mais en fait, tout commence avec la définition du public et des produits qu’il offrira, après tout le nom devra être lié à eux et à la manière dont l’entreprise est censée être reconnue

Avec ces données, la prochaine étape est de bien planifier. Comprendre ce client et ainsi créer quelque chose de spécial et qui lui convienne.

-Planifier et maintenir l’accent

L’identité se construit toujours sur le long terme, les étapes doivent donc être bien pensées, et il ne vaut pas la peine de parier sur une couleur aujourd’hui et, au prochain semestre, de promouvoir un changement total.

– Pensez à offrir une expérience agréable à votre client

Toujours dans le cadre de la notion d’identité, il est intéressant de réfléchir à l’expérience que vous allez (ou du moins que vous avez l’intention) d’offrir à vos clients.

4 règles d’étiquette pour les salons

L’équipement nécessaire à l’ouverture de votre entreprise dépend beaucoup du type de salon. Cela peut ne pas paraître ainsi, mais il existe une multitude d’options :  pour enfants, pour femmes, pour hommes, mixtes et aujourd’hui, en plus d’une bonne île pour les manucures, le lavage des cheveux, l’espace pour les mariées et d’autres segments… Et il faut être à l’écoute du moment, penser à ce que les gens recherchent.

Aussi simple que soit le salon, la liste des équipements est longue et doit être détaillée dans le plan d’affaires, en plus d’être budgétée avant de retirer l’idée du papier. Les chaises, les séchoirs, les supports pour le lavage des cheveux sont des objets évidents, mais il y a plusieurs objets dont on ne se souvient pas aussi facilement. Pour ne pas risquer d’oublier quelque chose, le mieux est de consulter un ou plusieurs professionnels du secteur (par exemple, coiffeur, manucure, styliste de sourcils) qui auront dans le salon et de répertorier tout le matériel et les ustensiles dont ils ont besoin pour exercer leurs activités.

Il faut éviter tout malaise concernant la législation du travail.

La personne qui va ouvrir son entreprise doit toujours respecter les limites de la législation du travail pour éviter d’être gênée par des amendes et des compensations.

Commencez par les bases si nécessaire

Le grand dilemme d’avoir un personnel fixe est dû à l’ajout d’un coût fixe sans la garantie d’avoir suffisamment de clients pour le maintenir. Normalement, la plupart des professionnels des salons ont un portefeuille de clients qui les accompagne, dans ces cas, il est possible que le coût pour maintenir ce professionnel soit un peu plus élevé que d’autres qui n’ont pas de portefeuille de clients, mais, en règle générale, cette différence compense, surtout pour les salons qui commencent leurs activités

L’idéal est que, selon le montant à investir, on commence par l’essentiel, en n’engageant que des professionnels pour les services essentiels, comme la coiffure et la manucure. L’étape suivante consiste à identifier avec les clients ce dont ils ont besoin au-delà de ces besoins « de base », comme le maquillage, le nettoyage ou l’hydratation de la peau, l’épilation. Tout doit déjà être prévu dans votre plan d’affaires, seule l’opération est reportée, au cas où le capital initial ne permettrait pas le démarrage des activités à plein régime.

Il faut Investir dans la formation

Il est bon de se rappeler que, tout comme l’entrepreneur a investi dans son propre développement, il faut investir dans la formation de l’équipe, que ce soit dans l’amélioration technique ou dans l’amélioration du service au client.

 Ne croyez pas que vous pouvez tout faire tout seul

Il est donc essentiel de disposer d’une bonne équipe. Il n’est pas nécessaire qu’elle soit grande, mais elle doit vous permettre d’être là où vous êtes vraiment, en vous concentrant sur l’entreprise. Si vous voulez gérer, ouvrir un commerce, mais que vous ne connaissez pas les procédés de beauté, vous devriez engager un teinturier, un coiffeur, un manucure, un voiturier à plusieurs reprises (quand on parle de grands centres).

Attractions supplémentaires

Le succès de votre salon ne sera pas déterminé uniquement par son emplacement ou, par exemple, par la bonne équipe que vous avez formée… Bien que ces points soient très importants, la vérité est que le succès de l’entreprise sera déterminé par un ensemble de facteurs, qui comprend des choses fondamentales, comme la mise à disposition de magazines aux clients qui attendent d’être servis et l’établissement d’une bonne relation avec le public par le biais des réseaux sociaux.

En ce sens, consultez les conseils supplémentaires qui peuvent aider votre nouveau salon à plaire au public et à avoir beaucoup de succès :

Ayez un peu de distraction pour la salle d’attente : aussi simple que cette attitude puisse paraître, elle fait toute la différence. Il est très important de placer des sièges confortables, une télévision, des magazines et un espace avec de l’eau et du café, afin que le client soit distrait en attendant d’être servi.

Investir dans la fidélisation des clients : il est recommandé d’investir dans des promotions et des services différenciés qui font revenir les clients et en amènent d’autres. Une fois de plus, le profil du public est décisif. Une promotion qui peut être bien acceptée par un certain public, peut être considérée comme un appel ou une dévaluation par un autre. Faites bien attention à la langue avec laquelle vous communiquerez avec votre public. Il est essentiel de bien connaître son public cible pour s’affirmer lorsqu’on lui parle.

Garder un œil sur les nouveautés : on souligne l’importance de toujours garder un œil sur les nouveautés, même s’il s’agit d’un secteur très créatif et technologique, et donc en constante évolution.

Approcher le client : les canaux ouverts s’approchent du salon du client. Il est bon de se rappeler qu’il n’est pas nécessaire d’être sur toutes les chaînes .

Travailler dans la transparence :  une bonne approche, la prospection, avec des informations cohérentes sur les services, dans la transparence et la clarté, offre une sécurité au client.