Comment éliminer les taches de boutons sur le visage ?

Les traitements esthétiques, de plus en plus modernes et efficaces, sont sans aucun doute de grands alliés pour ceux qui recherchent un visage plus jeune, veulent éliminer les taches et les boutons.

Traitements pour éliminer les taches de boutons sur le visage

  • Peelings pour une peau renouvelée

Grands alliés d’une belle peau, les peelings sont indiqués pour améliorer l’aspect général de la peau du visage, car ils détachent les couches superficielles, stimulant l’apparition d’une nouvelle peau, la rendant plus hydratée, sans taches et avec beaucoup plus de luminosité.

Il est indiqué pour les traitements de l’acné, pour les rides d’expression, pour éclaircir les taches, pour la flaccidité et les vergetures.

Il existe plusieurs types de peelings, du plus superficiel au plus profond. Les superficiels sont recommandés pour les personnes qui souffrent de peau grasse, d’acné, de taches ou de vergetures.

Les moyennes et profondes sont utilisées pour stimuler la production de collagène et renouveler les cellules de la peau, ce qui permet de lutter contre les fines rides d’expression et la flaccidité.

Il y a aussi les peelings superficiels de la série, particulièrement adaptés aux peaux plus sensibles. Certains des actifs des peelings superficiels en série sont les mêmes que ceux des cosmétiques, ce qui change est la concentration : une crème manipulée avec de l’acide rétinoïque a 0,01 0,1 cet actif, alors qu’un pelage, par exemple, en possède 1 à 5 %.

Les deux procédures doivent être effectuées dans le cabinet d’un dermatologue.

  • Laser ou lumière pulsée

Pour les personnes ayant des imperfections faciales causées par le soleil, le vieillissement ou des boutons, c’est le traitement idéal. La lumière pulsée, en plus de stimuler la production de collagène et d’améliorer la texture de la peau, apporte vigueur et luminosité à la peau, élimine les taches et les vaisseaux sanguins visibles sur le visage et réduit les cernes.

Le laser favorise le rajeunissement du visage et le traitement des rides, des cicatrices d’acné, des cicatrices chirurgicales et des vergetures.

  • Nettoyage en profondeur de la peau

Pour que la peau du visage ait l’air jeune, toujours beau et bien soignée, l’un des soins de base consiste à effectuer régulièrement un nettoyage en profondeur.

Ce nettoyage va permettre de dégager les pores, permettant à la peau de mieux respirer, d’éliminer les impuretés accumulées, les œillets et les petits kystes saillants causés par l’accumulation de pétrole, par conséquent il va faire un renouvellement des taches de blanchiment de la peau.

  • L’acide rétinoïque pour une peau renouvelée

C’est l’acide le plus utilisé et l’un des plus anciens. C’est un agent anti-acnéique et anti-porayant qui, en agissant sur les récepteurs nucléaires des cellules cibles, finit par stimuler la mitose et, par conséquent, le renouvellement cellulaire.

De ce fait, et en raison de son action comédolytique, il y a une plus grande propension à la formation d’une couche cornée moins adhérente, ce qui finit par faciliter l’élimination des comédons existants et rendre difficile l’apparition de nouveaux.

Pour cette raison, et aussi à cause de la vitesse accrue de la prolifération cellulaire de la couche basale, la trétinoïne est l’une des premières options dans le traitement de l’acné et du blanchiment de la colonne vertébrale.

En outre, c’est l’un des actifs les plus utilisés dans le traitement du photo vieillissement cutané, car il favorise une exfoliation, qui renouvelle la peau du visage, et stimule la production de collagène, qui est celui qui garantit la fermeté de la peau.

L’acide rétinoïque réorganise également les fibres élastiques endommagées par l’exposition au soleil et améliore l’hydratation de la peau du visage.

En plus de laisser la peau du visage plus ferme, plus jeune, moins abîmée et plus uniforme, l’acide rétinoïque est également utilisé dans le traitement de l’alopécie, surtout lorsqu’il est utilisé en combinaison avec le minoxidil.

Autre traitement pour éliminer les tâches de bouton sur le visage.

  • L’acide phytique pour une peau impeccable !

Les boutons et le vieillissement sont la terreur de la femme et il n’est pas facile d’y faire face, n’est-ce pas ? Mais rassurez-vous, il y a une solution… pour enlever les boutons, l’acide phytique peut être un grand allié !

Cet acide est obtenu à partir du son de riz, du germe de blé et de l’avoine, qui a une action inhibitrice sur la tyrosinase, enzyme qui participe à la production des pigments de mélanine (ceux qui donnent la « couleur » à la peau), et est donc considéré comme un dépigmentant efficace.

En général, il est utilisé pour éclaircir les taches hyperchromiques, et également associé à l’acide glycolique dans les formules dépigmentantes, ainsi qu’à un anti-inflammatoire en post-peeling. Son potentiel de blanchiment est important, à la fois en inhibant la tyrosinase et en étant un bon chélateur du cuivre et du fer. En raison de ses multiples avantages, il est largement utilisé pour éliminer les boutons sur le visage.

Ce qui est intéressant, c’est que même un puissant éclaircissant peut être utilisé sur les peaux hyper-sensibles du visage, sur les filles très blanches ou sur les peaux ayant subi des agressions qui l’ont sensibilisée, car il a aussi un puissant pouvoir hydratant.

  • Acide kojique : un allumeur sûr

Des pigments existent dans les montagnes, mais ils sont efficaces et sûrs, et l’acide kojique entre dans cette catégorie.

L’acide kojique est produit par le koji, un champignon japonais utilisé dans la fermentation du riz pour la production de saké.

C’est un dépigmentant léger, qui ne provoque pas d’irritation ni de photosensibilité, ce qui permet de l’utiliser pendant la journée sans risque de provoquer des taches. Il est moins puissant que l’hydroquinone par exemple, mais en contrepartie il est beaucoup plus sûr.

En outre, il produit des effets rapidement, puisque de deux à quatre semaines, on observe déjà une réduction importante des boutons, et le traitement devrait durer en moyenne six mois.

En plus d’être dépigmentant, il est également antiseptique et a une action anti-oxydante, ce qui aide à lutter contre le vieillissement de la peau.

  • Acide mandélique pour enlever les taches vertébrales du visage

L’acide mandélique a été largement utilisé dans les cas d’acné, de photo vieillissement et d’hyperpigmentation, et il a été prouvé que son utilisation améliore la texture de la peau, les ridules, les rides, les mélasmes et l’acné.

La supériorité de l’acide mandélique sur d’autres acides, comme l’acide glycolique, est qu’il provoque moins d’irritation et d’érythème, ce qui est un avantage important.

Son action tend à être plus lente, mais plus sûre que celle de l’acide glycolique.

L’amélioration des cas d’hyperpigmentation est très rapide, puisqu’en 30 jours de traitement avec cet acide, il y a une réduction de jusqu’à 50 taches de boutons.

En tant que dépigmentant, il peut être utilisé seul ou en combinaison avec l’acide kojique ou l’hydroquinone, par exemple.

En plus de traiter les imperfections, il agit positivement comme un actif anti-âge, car il réduit le photovieillissement, rendant la peau plus vigoureuse et rajeunie.

  • Acide glycolique : adieu les taches et les cicatrices d’acné

L’acide glycolique est l’un des plus utilisés car il offre de multiples avantages à la peau du visage.

L’acide glycolique est un alpha-hydroxyacide, un acide organique qui provient de la canne à sucre et qui a la meilleure capacité d’absorption par la peau, puisque, parmi les acides, il a la plus faible structure moléculaire.

L’indice d’acidité de l’acide glycolique est proche de 1,0 et doit donc être utilisé dilué, sinon la peau ne « supporterait pas la confiture ».

Elle peut être, selon la concentration, hydratante, exfoliante, kératolytique, anti-acnéique et rajeunissante.

Selon la concentration, cet acide est considéré comme « cosmétique » ou dermocosmétique et ne nécessite donc pas d’ordonnance, mais peut également être considéré comme un médicament, qui nécessite une ordonnance.

La concentration en crèmes et lotions varie de 1 à 10 %, mais pour les peelings, réalisés dans les cabinets dermatologiques, cette concentration augmente beaucoup, variant de 20 à 70 %.

À tester aussi.

  • ICP (Innovation Concept Peel)

C’est un mélange de divers acides, tels que le salicylique (enlève la couche superficielle de la peau), le rétinoïque (active le renouvellement cellulaire) et le kojico qui, en forte concentration, a une action blanchissante. Avec 3 séances, il est possible d’obtenir de bons résultats.

  • Belides

C’est le nom commercial de l’épluchage fait avec l’extrait de fleur de marguerite (Bellis perennis). En plus de contenir des polyphénols et des flavonoïdes, des substances à effet antioxydant, cet actif interfère dans la production et la distribution de la mélanine, qui contribue au blanchiment des taches sur la peau.

  • Amelan

Le professionnel applique une crème à base d’acide kojique, d’acide azélaïque et d’hydroquinones, associées à l’alphaquimiotripsine, une substance qui renforce l’effet de ces dépigmentants. Ensuite, le produit, dans une version plus faible, est utilisé à domicile pendant un an.

Traitement de l’acné : le masque miel-cannelle
Les bienfaits de l’huile de romarin et ses modes d’emploi